Brèves de marchés

Novembre 2019

 

Après la condamnation par la Malaisie du traitement par l’Inde du dossier du Cachemire, le gouvernement indien a menacé de réduire ses importations d’huile de palme de Malaisie. La réaction malaisienne a été de proposer d’augmenter ses importations de sucre indien.

 

La Chine qui importe 3 mt de sucre par an est confrontée à un problème de contrebande qui aurait porté en 2018 sur 1,5 mt en provenance ultime de Thaïlande et d’Inde.

 

Avec la troisième sécheresse de suite, l’Australie ne représente plus que 5 % des exportations mondiales de blé contre 12 % en 2016/2017.

 

L’hydroélectricité représente 82 % de l’énergie consommée pour produire de l’aluminium en Amérique latine, 75 % en Europe (Russie comprise), 10 % seulement en Asie, pour l’essentiel en Chine. Alcoa notamment cherche à valoriser son « green aluminium ».

 

D’après l’International Tin Association (ITA), la demande mondiale d’étain devrait diminuer de 2 % en 2019 : 47 % des utilisations se situent dans les soudures à base d’étain en électronique, mais celles-ci ont de plus en plus tendance à être miniaturisées. La ferblanterie ne représente plus que 13 % de la demande.

 

D’après l’INSG, la demande mondiale de nickel serait en 2020 de 2,52 mt pour une production de 2,48 mt. De 80 000 tonnes en 2019, le déficit mondial ne serait plus que de 40 000 tonnes en 2020.

 

Alors que d’après Donald Trump, la Chine se serait engagée à acheter $ 40 à $ 50 milliards de produits alimentaires américains chaque année, en 2017, avant le début de la guerre commerciale, les achats chinois ne s’étaient élevés qu’à $ 24 milliards. Sur douze mois glissants, à fin août 2019, on était à $ 93,2 milliards…

 

Jamais depuis 1909, les États-Unis n’ont eu des emblavements de blé d’hiver aussi faibles. Au Texas en particulier, on préfère planter du coton.

 

D’après Oil World, la production mondiale de corps gras (végétaux et animaux) serait en 2019/2020 de 242 mt en hausse de 4 mt. À elle seule, l’huile de palme représente 76 mt, un nouveau record, mais une croissance plus faible que les années précédentes du fait de la stagnation malaisienne.

 

Le marché du nickel est agité par des rumeurs selon lesquelles le fabricant chinois d’acier inoxydable, Tsingshan, détiendrait 70 000 à 90 000 tonnes de métal (valorisé à $ 1,4 milliard) en sus de ses besoins.

 

La production mondiale d’acier a diminué en septembre de 0,3 % à 151,5 mt. La croissance chinoise n’a été que de 2,2 % à 82,77 mt devant l’Inde à 8,96 mt (+1,6 %). Sur neuf mois, la production mondiale reste en hausse de 3,9 % à 1,39 milliard de tonnes. D’après Worldsteel, la demande mondiale d’acier augmenterait en 2019 de 3,9 % à 1775 mt et de 1,7 % en 2020 à 1806 mt. La demande chinoise en 2019 augmenterait de 7,8 % et dépasserait les 900 mt.

 

La Banque Mondiale estime que d’ici 2050, la demande de lithium augmentera de 965 % à 415 000 t, de cobalt de 585 % à 644 000 t, d’indium de 241 %, de nickel de 108 %. Mais qui peut anticiper ce que seront les technologies utilisées en 2050 !

 

À la mi-octobre, la Chine avait acheté sur 2019, 20 mt de soja, 700 000 tonnes de viande porcine, 700 000 t de sorgho, 320 000 t de coton et 230 000 t de blé. Le chiffre donné par les Chinois pour le porc est plus du double de celui publié par l’USDA (300 000 t) et ne cadre pas avec des données chinoises d’importations globales de porc sur les neuf premiers mois de 1,3 mt. Par ailleurs, la Chine a donné des exemptions pour 10 mt supplémentaires d’importation de soja.

 

En 2019/2020, le Brésil avec une prévision de production de 120 mt selon la CONAB deviendrait le premier producteur mondial de soja dépassant les États unis, affectés par la sécheresse, qui ne produiraient que 96 mt d’après l’USDA.

 

L’ICSG a presque doublé son estimation du déficit mondial du marché du cuivre de 190 000 tonnes en mai à 320 000 t. La consommation mondiale n’augmenterait que de 0,3 % en 2019, mais la production minière diminuerait de 0,5 %. La production de métal raffiné ne progresserait quant à elle que de 0,5 %, avec une baisse de 2,5 % en dehors de la Chine.

 

La flambée des taux de frets pétroliers commence à avoir un impact sur la compétitivité du pétrole américain. Il en coûte $ 5 le baril pour expédier du pétrole du golfe du Mexique vers l’Asie du Nord contre $ 1,25 pour le pétrole du Moyen-Orient. Or le WTI arrivé à Houston ne coûte que $ 2.61 de moins que le Brent (données de la mi-octobre 2019). À la mi-octobre, les taux pour affréter un supertanker du Golfe pouvaient dépasser les $ 20 millions soit plus de $ 10 par baril. Par la suite, les taux sont un peu retombés. La tension la plus forte pèse sur les VLCC. Sur 700 navires de ce type dans le monde, 60 sont à l’arrêt pour adapter des «  scrubbers » rendus obligatoires par les règles IMO et 26 sont touchés par les sanctions américaines.

 

La Russie est devenue le troisième exportateur mondial de charbon derrière l’Australie et l’Indonésie. Avec un coût de revient fob de l’ordre de $ 41 à $ 45 la tonne, la Russie est de loin l’origine la plus compétitive notamment vers l’Asie.

 

L’ensemble des projets de terminaux de liquéfaction de gaz naturel pour l’exportation de GNL aux États-Unis représente une capacité de 300 mt soit l’équivalent des échanges mondiaux actuels ! Certains de ces projets sont toutefois remis en cause par la conjoncture du marché.

 

Ce sont JP Morgan, Goldman Sachs, Citibank et BNP Paribas qui avec Shell ont géré le programme de hedge des exportations de pétrole au Mexique pour 2020 à hauteur de un milliard de dollars sur une base de $ 49 le baril pour le brut mexicain.

 

D’après Reuter, l’OPEP a produit en octobre, 29,59 mbj de pétrole, 690 000 bj de plus qu’en septembre. À 9,9 mbj, la production saoudienne est en hausse de 850 000 bj.

 

En août, la production américaine de pétrole a battu un nouveau record d’après l’EIA à 12,4 mbj. Record aussi pour la production de gaz naturel à 104,2 milliards de pieds cubes.

 

Le président Jair Bolsonaro souhaite que le Brésil adhère à l’OPEP ! En août, le Brésil a produit 3,1 mbj de pétrole.